D'où vient la ka'a, la yerba maté ?

Les origines de la yerba maté remontent aux indigènes Guaranis, qui utilisaient ses feuilles comme boisson, objet de culte et monnaie d'échange avec d'autres peuples.
Ka'a, en langue guarani, signifie yerba, mais aussi plante et forêt. Il l'utilisent toujours aujourd'hui pour désigner la yerba maté. Pour les Guaranis, l'arbre yerba maté est l'arbre par excellence, un cadeau des Dieux.
Les conquistadors ont appris des Guaranis l'usage et les vertus de la yerba maté, et ont fait en sorte que sa consommation se répande de sa région d'origine à l'ensemble de la vice-royauté du Río de la Plata.
Plus tard, les Jésuites et les Anglais ont largement contribué à faire connaître la yerba maté dans le monde civilisé.
La coutume du maté est restée inchangée depuis l'Antiquité, et pendant 5 siècles d'histoire, elle s'enracine de plus en plus et s'étend à des lieux éloignés.

Aujourd'hui, le procédé de préparation du maté paraguayen reste inchangé. El bon maté , travaille avec les plantations et la préparation des indiens Guaranis. 


Indien guarani

Crédits d'illustration : Maco Pacheco

Articles Récents

Notre yerba

La yerba maté ou (ilex paraguynesis) est originaire de l’Amérique latine. Plus précisément, de la zone dites « Paraná », il’ s’agit du deuxième plus grand fleuve d’Amérique latine qui englobe le...

En savoir plus